RoboCop (2014)

fb62c5f9569e034d8ff6d49bd3888537af041d67

Dans cette adaptation d’un grand classique des années 80, un policier gravement blessé au cours d’une mission est transformé en cyborg chargé d’éradiquer le crime.

Casting

Joel Kinnaman, Gary Oldman, Michael Keaton, Abbie Cornish, Jackie Earle Haley, Michael K. Williams, Jennifer Ehle, Jay Baruchel, Marianne Jean-Baptiste, Samuel L. Jackson, Zach Grenier, Aimee Garcia, Miguel Ferrer, John Paul Ruttan, Marjan Neshat, Maura Grierson, Evan Stern, Meysam Motazedi

Mon Avis

Au début, je me suis dit que même si j’ai pas trop suivi l’actualité en 2014, je n’ai pas eu l’impression qu’on en ai beaucoup parlé mais j’ai aussi pu oublié ! Quoi qu’il en soit je m’attendais a voir un gros nanard bas niveau avec des stars qui cherchaient un peu d’exposition à l’écran et puis je fus surpris.

L’histoire est pas reprise de façon stricte a ce qui avait été fait et c’est très bien, ils ont plutôt tenté de corrigé les fautes de gouts et de logique du premier film et ça passe très bien, les effets spéciaux bien sur y jouent pour beaucoup car on a pas cet impression de carton animé image par image du premier film.

Je ne tire pas sur le premier film, je l’ai adoré, car a l’époque on avait pas trop moyen de faire mieux et ça passait bien.

Le monde de Detroit est moins futuriste, plus réaliste pour imaginer un futur proche et pas pour autant totalement apocalyptique. On imagine fortement que tout ceci pourrai se produire tel que c’est montrer ou approchant, surtout le comportement des robots qui ne sont pas des méchants dans l’histoire, on sent que ce ne fut pas le sujet du film, la technologie est totalement neutre mais les mains qui les utilise elles ne le sont pas, et même les robots les plus impressionnants et effrayants n’ont rien de belliqueux, ils suivent des règles et ne transigent pas.

Cela permet fortement de se focaliser sur les humains et plus sur les robots dans l’histoire et on peu profiter de l’histoire en ne se disant pas que si on voit un robot c’est forcement qu’un truc méchant va arriver mais on voit plus la peur humain face a quelque chose de plus puissant que lui, de plus froid et surtout qui ne souffre pas de cas de conscience, cette peur est bien montré dans le film.

Si vous n’avez jamais vu le RoboCop premier du nom, vous passerez un moment on va dire pop-corn mais si vous avez pu voir le premier cela vous réveillera des souvenirs de celui ci et j’ai aimé ce sentiment ou le film ne crache pas sur son prédécesseur. On a bien la même histoire de fond a quelques modifications qui j’avoue pourrait faire hurler les fans.

Mais cela rend le film meilleur et plus logique, plus humain.

Publicités